Retour

Première décennie

1978-1988

1978

Lors des réunions du comité provisoire, on discute avec ferveur de la nature des objectifs et raisons d'être de la future AQG. On en vient à un consensus: l'association sera bel et bien un regroupement d'intervenants auprès des personnes âgées. Par la suite, la constitution est rédigée. Le congrès de fondation de l'AQG se tient à Montréal les 3 et 4 novembre.

1979 

Le conseil d'administration de l'association décide de produire un bulletin trimestriel: le gérontophile. Cette publication, en plus de promouvoir l'esprit qui anime l'AQG, constitue un outil de formation et de référence privilégié pour ses membres. En mai, un "colloque d'orientation" a lieu. Les divers ateliers connaissent un grand succès auprès des participants. Ces derniers font de nombreuses suggestions concernant les thèmes que l'association devraient prioriser.

1980

L'AQG participe au IXe congrès international de gérontologie sociale à Québec. On commence à parler de régionalisation: plusieurs aspects sont mis en cause. Entre autres, on désire que l'AQG soit davantage présente dans les différentes régions. On pense que de cette façon, l'information sera plus facilement accessible. On désire aussi susciter la créativité des membres en leur permettant d'organiser des activités dans leur région.

1981

Pour avoir une meilleure connaissance du membership, on élabore un bottin qu'on distribue à chacun des 282 membres. Un mémoire préparé par l'AQG est présenté au ministre Denis Lazure concernant le programme "Pour mieux vieillir au Québec".

1982 

La recherche représente un domaine très important pour l'AQG. Le comité qui s'occupe de ce secteur produit divers documents, entre autres, "le répertoire de la recherche et des chercheurs en gérontologie du Québec 1977-1982".

1983 

On organise en mars, une rencontre publique exploratoire pour la fondation d'une section locale de l'AQG. Le 6 juin, on tient une première réunion de l'AQG 03 (section Québec) à l'Université Laval. Suite à cette rencontre, une activité est organisée sur le thème "la communication avec les aînés". Les résultats du sondage effectué auprès des 80 participants favorisent le processus de régionalisation. Première couverture médiatique: un compte-rendu de cette rencontre paraît dans la page des aînés du journal Le Soleil. Le comité provisoire de l'association régionale est mis en place le 6 décembre. La présidence de ce comité est assurée par madame Jeannine Guay.

1984

En novembre, un colloque de l'AQG provinciale intitulé "la personne âgée et la famille", est organisé par l'AQG 03. On profite de cette rencontre, qui a lieu à l'Auberge des Gouverneurs, pour tenir l'assemblée annuelle.

1985

Assemblée constituante, le 30 mars, de la section locale de l'AQG provinciale (AQG 03). Le comité permanent est sous la présidence de Jacques Laforest. Les 80 membres de l'association venant de la région de Québec ont désormais leur propre conseil d'administration qui les représente. Quelques membres de l'AQG 03 participent à expo-santé (place Ste-Foy, juin). Cette activité permet à de nombreux aînés de s'exprimer sur ce qu'ils vivent au quotidien. Les états-généraux de l'AQG provinciale ont lieu, en août, à la seigneurie du triton. Présence de certains membres de la section locale. On y échange sur l'atteinte des objectifs et de la direction à prendre de l'association après 7 ans d'existence. Monsieur Jacques Laforest annonce sa démission du poste de président en octobre (faute de temps). Madame Paule Ladouceur devient présidente par intérim. "La douleur et la personne âgée est le titre de la première activité de formation de l'AQG section locale. Cette journée se déroule en novembre.

1986 

Le 17 septembre, lors de la première assemblée annuelle de l'AQG régionale, on présente la pièce de théâtre "c'est lui ou moi". Cette représentation donnée par le "théâtre des aînés" traître d'une tentative de placement en hébergement. Le soir même, on annonce l'adhésion du 100e membre de l'AQG 03. Le conseil d'administration décide d'ajouter une nouvelle catégorie de membre: les membres honoraires. Cela se veut un hommage aux pionniers qui se sont dévoués à l'implantation de l'association. Les membres de l'AQG 03 veulent voir leur association continuer de rayonner et d'amener le plus de gens possible à adhérer à leur cause. Pour ce faire, on désire décentraliser les activités afin d'intéresser davantage les résidents de la rive-sud (région Chaudière-Appalaches). De plus, on pense inviter quelqu'un de cette région à faire partie du c.a. Un colloque de l'association canadienne de gérontologie (ACG) est organisé dans la ville de Québec. L'AQG section locale travaille avec l'ACQ d'une façon très active à l'élaboration de cet événement. Ce rassemblement remporte un grand succès: en effet, plus de 1000 personnes y participent.

1987 

Une recherche portant sur la publicité frauduleuse ou illicite auprès des individus âgés est parrainée par l'AQG 03. Ce travail, subventionné par l'office de protection du consommateur, porte le titre suivant: "la publicité et la consommation: incompréhension de la publicité par la personne âgée, manque de connaissance des pratiques commerciales". Le forum public "aider ses parents vieillissants: un défi communautaire" a lieu les 13 et 14 novembre. Cette consultation a permis de recueillir des données importantes sur ce thème qu'est la responsabilité familiale des parents en perte d'autonomie. À ce sujet, un mémoire fut produit.

1988 

Présentation, à madame Thérèse Lavoie-Roux, du mémoire préparé à la suite du forum public. Lu avec intérêt par la ministre, ce rapport est commenté positivement par celle-ci. Collaboration au quotidien "écho de la capitale". Ce journal a approché l'AQG section Québec pour la rédaction d'écrits gérontologiques. Le premier texte écrit porte sur ce qu'est l'association, ses implications, etc. Un compte-rendu portant sur la démarche provinciale ainsi que sur la responsabilité des adultes face au vieillissement de leurs parents est publié. Une animatrice d'une émission sur les aînés à Radio-Québec, madame lord, fait appel à l'association. Dans le cadre d'une de ses émissions, elle souhaite interviewer une personnes responsable de ses parents en perte d'autonomie dans la région de Québec. Angèle Breton, membre de la section 03, accepte de répondre à cette dame.